Éditos

Les dreadlocks et la discrimination au travail

Êtes-vous prêt à couper vos Dreadlocks pour obtenir cet emploi ? 

Malheureusement, en 2020 cette question est toujours d’actualité. Beaucoup de personnes doivent faire face à ce dilemme insensé pour trouver un travail ou même un logement. C’est malheureux de constater qu’en France, au pays de la diversité on peut encore ouvertement vous discriminer sur vos cheveux. 

Pourtant, nos cheveux sont une part de nous même, au même titre que notre couleur de peau. La société soi-disant moderne n’arrive toujours pas à l’accepter. La différence est un handicap dans un pays qui donne des leçons aux autres en prônant des valeurs de liberté et d’égalité.

Les États-Unis ont d’or et déjà adopté un texte de loi interdisant « la discrimination raciale fondée sur les cheveux ». Pourquoi la France ne fait-elle pas de même ? 

La discrimination capillaire est un fléau dur à combattre. Nous pouvons le vaincre en résistant et en nous imposant. Après tout, il est légitime de revendiquer d’être fidèle à soi-même. Ce n’est pas normal de nous forcer à nous conformer à des standards de beauté euro-centrés. Que pensez-vous de cette question ? Après avoir passé plusieurs années à attendre la formation de vos magnifiques locks, seriez-vous prêt à les sacrifier au nom des convenances ? 

POUR ou CONTRE cette idée ? Dites-nous tous en commentaire !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *